En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Comment donner une bonne fessée ?

Laissez-vous aller au plaisir de la chair qui claque et de la peau rougie : aujourd’hui, on s’essaye à la fessée et on trouve des bons conseils pour la réussir en un clin d'œil.

Qu’est-ce qu’on entend par fessée ?

Loin de nous de vouloir donner des leçon d’éducation : il est ici question de la fessée érotique échangée entre partenaires consentant·e·s. Cette pratique est reliée au grand monde du BDSM (Bondage, Discipline, Sado Masochisme) mais on peut s’y adonner de manière moins codifiée et plus soft. La fessée est un type de flagellation qui se focalise sur les fesses de la personne désignée qui vont être heurtées soit avec la main soit avec un accessoire choisi pour cette pratique.

Derrière ce geste qui peut avoir des côtés régressifs (dans l’imaginaire collectif, la fessée est bien souvent liée à une punition donnée aux enfants - que l’on ne recommande pas !) se cache une pratique qui joue totalement sur les capacités de notre cerveau de faire en sorte qu’on apprécie la vie. La claque reçue sur les fesses va dans un premier temps générer une sensation de douleur. Pour répondre à cela, le cerveau va relâcher dans le corps son petit cocktail maison de la kiffance : dopamine, adrénaline, ocytocine et endorphine. Le résultat ? Une sensation de bien-être et de détente.

En pratique, comment donne-t-on une bonne fessée ?

Tout d’abord, on pose des bases saines : on s’assure de l’envie et du consentement éclairé de toutes les personnes présentes et on met en place un safe word.

Une fois ces éléments indispensables mis en place, vous pouvez vous adonner à cet art très accessible. La fessée ne requiert pas de force ou de savoir particulier, juste une bonne écoute et lecture du corps du ou de la partenaire qui reçoit la fameuse fessée. N’hésitez pas à jouer en alternant douceur et douleur, caresse et claque.

Pour trouver votre manière préférée de donner ou recevoir une fessée, vous pouvez répondre à ces questions : 

Avec ou sans jeu de rôle ?

Avec ou sans sous-vêtements ?

Dans quelle position (sur les genoux, debout et incliné.e, à quatre pattes…) ?

Est-ce une pratique qui se suffit à elle-même ou est-ce qu’elle est ajoutée à une autre (par exemple une fessée lors d’une levrette ou bien lors d’une séance de shibari) ?

Pour guider les plus novices et celleux qui veulent être sur·e de ne pas faire de faux pas, voilà quelques conseils très pratiques : 

- La paume de la main est plus large et plus charnue, elle va répandre la sensation et donc faire moins mal alors que les doigts vont plutôt faire ressentir une sensation aiguë.

- Frotter la zone de fessée permet de faire circuler le sang et donc de permettre une période de jeu plus longue, moins de bleus et plus de sensations agréables.

- Éviter de fesser le dos et toutes les zones proches où les os affleurent. Préférez la fessée de bas en haut qui permet aux vibrations de se diffuser aussi dans le sexe.

Des accessoires pour varier les sensations lors de la fessée

Que vous aimiez les objets qui aident à poser un jeu de rôle ou bien que vous souhaitiez simplement renouveler votre manière de pratiques la fessée, des accessoires SM peuvent vous accompagner : 

Le paddle

Aussi appelé cravache, tapette ou pagaie à fessées (notre petit préféré), cet instrument est une planche assez rigide recouverte soit de simili-cuir, soit de cuir, soit de silicone. Il permet de frapper plus précisément et plus intensément la partie du corps désirée.

Coup de cœur : Le paddle en simili-cuir en forme de coeur

Le plumeau à caresses

Comme on vous l’a dit plus haut, pour encore plus de sensations, il est important d’alterner entre douceur et douleur. Ce plumeau n’est pas là pour faire le ménage mais plutôt pour ménager votre partenaire entre deux fessées. Son manche en métal permet aussi de jouer sur les sensations en le laissant rouler sur la peau de votre partenaire.

Coup de cœur : Le plumeau à caresses Spoody Toys 

Le bandeau

Pour pimenter un peu plus vos jeux de rôle, le bandeau est un accessoire aussi facile à trouver (foulards, écharpes, cravates…) qu’à utiliser. Il peut aussi bien jouer le rôle d’un bandeau pour les yeux que d’un bâillon ou d’un lien pour les mains et les pieds.

Coup de cœur : Le bandeau réversible en satin

Le support

Pour vous permettre d’entraver la personne et qu’elle demeure confortable tout au long de la fessée, un bon support peut être une idée astucieuse. En le choisissant gonflable, vous êtes sur·e qu’il ne prend pas de place et peut s’adapter aux goûts de chacun·e.

Coup de cœur : le coussin triangulaire gonflable avec menottes et accessoires

Que vous soyez la personne qui fesse ou qui est fessée, cette pratique est à voir comme un geste pas forcément aussi violent et codifié qu’il le paraît. Laissez-vous aller vers l’exploration tout en gardant une communication active avec votre partenaire pour apprécier ce moment fesse à face !

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation