En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Comment faire un lavement ?

Même s'il est loin d'être indispensable et qu'il ne doit pas être réalisé trop régulièrement, le lavement est une étape qui peut vous permettre d'envisager des rapports anaux avec plus de sérénité. 

On vous donne des conseils et tout ce qu'il faut savoir sur ce grand ménage de printemps pour votre fondement.

Pourquoi faire un lavement ?

Voilà déjà une bonne première question à se poser quand on envisage la possibilité de se laver l’intérieur. Est-ce que vous le faites pour vous ou pour votre partenaire ? Avez-vous des peurs provenant de légendes urbaines (oui, on les a tou⋅te⋅s entendues) ou bien une expérience qui a mal tourné ? 

Article Comment préparer la pratique anale

Une chose est sûre : si vous décidez de vous adonner au plaisir anal, il a des chances que, prenant en compte l’endroit où toute cette jolie aventure se déroule, des débris de selles puissent être entrevus. Après, même si toute pratique n’est jamais à l’abri d’accidents, il est très rare que ceux-ci dépassent les minuscules taches sur les draps et/ou les objets ou personnes qui pénètrent l’intimité de votre fondement.

Ce fait est tout simplement lié au fait que chaque personne est unique, aussi dans sa manière d’éliminer les résidus de la digestion. Ainsi le métabolisme, le régime alimentaire et pleins d’autres éléments (comme le stress par exemple) vont faire que vous alignez les perfect ou bien qu’il s’agit d’une autre paire de manches…

Ainsi, pour plus de sérénité ou bien sauvegarder vos draps en satin neufs, vous avez décidé de vous essayer au lavement. Derrière ce terme très médical se cache tout simplement l’action de nettoyer le rectum et peut-être le côlon des particules qui peuvent rester après être allé aux toilettes. À noter, c’est aussi une pratique qui a d’autres avantages car elle permet de relaxer le rectum avant une pratique anale. L’eau chaude ayant un effet vasodilatateur, elle va aider à la détente des muscles anaux.

Enfin, bien que la plupart des personnes s’imagine en solo dans ce moment si particulier, le lavement peut aussi être un vrai moment d’intimité partagée.

Les dangers du lavement ?

Bien entendu, quand on se demande comment faire un lavement, il y a toujours une petite peur qui subsiste. Mais ce que l’on dit moins, c’est qu’un lavement quand il est bien réalisé n’est pas dangereux, c’est l’empressement et la fréquence qui peuvent en faire une pratique nocive.

Un autre élément qui peut amener à une mauvaise expérience du lavement est l'utilisation de solutions pour lavement toutes prêtes. Elles peuvent aussi avoir des effets secondaires (déshydratation, diarrhées…) bien éloignées de l'effet escompté. On préfère donc s’adonner aux lavements avec de l’eau uniquement.

Enfin, comme dit plus haut, le lavement n’est jamais obligatoire. Les selles sont des fluides corporels tout à fait naturels et ils peuvent être une partie voulue ou non de la vie sexuelle. Se faire un lavement est un acte qui doit être fait de bon cœur, sans s’y sentir forcé⋅e !

Comment faire un lavement quand on est novice ?

Le lavement s’appuie sur un réflexe présent sur toute la longueur du système digestif : le péristaltisme. Il s’agit de l’ensemble des mouvements musculaires qui vont permettre aux selles de se mouvoir dans les intestins, de l’estomac jusqu’à la lumière au bout du tunnel (l’anus). Ce sont aussi ces mouvements qui sont responsables du fameux réflexe d’aspiration qui fait que l’on conseille toujours des sextoys anaux à large base (et non pas cette bouteille de shampoing qui vous fait de l'œil).

Il va donc s’agir de remplir le rectum (et le côlon si vous souhaitez faire un nettoyage plus en profondeur pour les pratiques plus intenses -fisting, pénétrations multiples…-) avec de l’eau, de retenir cette eau quelques secondes puis de la relâcher afin d’éliminer les débris de selles.

Pour vous permettre de comprendre enfin comment faire un lavement, on vous donne tous les conseils pas à pas pour vous faire du bien sans stress.

Tout d’abord, il s’agit de trouver une position agréable qui permet la détente des muscles anaux. Il peut s’agir d’une position couchée, sur le côté avec les jambes repliées en angle droit, à quatre pattes ou directement sur les toilettes. La position accroupie permet de profiter de la gravité pour vider l’eau contenue dans le rectum sans avoir à “pousser”.

L’endroit où vous vous placez est aussi important : une fois insérée, l’eau peut ressortir à tout moment. Il faut donc éviter de vous mettre sur une surface qui pourrait être tachée ou trop loin de votre salle de bain où vous pourrez vous délester en toute quiétude.

Une fois bien installé⋅e, munissez-vous de votre arme de choix (on les détaillera plus tard dans cet article). On préconise plutôt la poire à lavement ou la canule de douche. Ne lésinez pas sur le lubrifiant (comme dans toute pratique anale) : enduisez très généreusement l’entrée de l’anus et l’extrémité de votre poire ou canule.

Dès que tout est en place, envoyez très doucement l’eau dans le rectum. Le rythme est en effet clé car envoyer l’eau trop rapidement dans le rectum va créer une contraction des muscles anaux et donc ne pas permettre un nettoyage complet. Il faut donc y aller petit à petit. 

Comme pour tout dans le sexe : faites confiance à votre corps. Des légères crampes peuvent être ressenties pendant le lavement mais rien de plus : si il y a de la douleur, arrêtez-vous immédiatement. Il vaut mieux des draps salis ou une sodomie annulée plutôt qu’une atteinte des muscles anaux.

Une fois le liquide à l’intérieur, il s’agit de le retenir de quelques secondes à une minute pour lui permettre de circuler dans le côlon et le rectum. Recommencez tant que vous n’avez pas de douleur et que l’eau n’est pas claire et inodore.

Si vous vous êtes lancé⋅e dans un lavement en profondeur, vous pouvez faciliter le nettoyage complet en changeant de position en cours de processus ou en massant le ventre pour permettre au liquide d’atteindre tous les recoins du côlon.

Enfin, il est bon de s’y prendre à l’avance pour ce type d’aventure. Comptez une à deux heures après la fin de votre lavement pour permettre à l’eau de redescendre tranquillement hors de votre anus. Vous pouvez vous appuyer sur la gravité pour vous assurer que toute l’eau est bien ressortie en vous plaçant en position accroupie ou sur le siège des toilettes.

Que mettre dans la poire à lavement ?

Maintenant que vous savez comment faire un lavement, une question subsiste : avec quoi remplir votre poire à lavement ?

Le plus évident et simple est de choisir de l’eau tiède (entre 35 et 40 degrés) pour aider à la détente sans générer de douleurs. Vous n’avez pas de thermomètre sous la main ? Vous pouvez toucher l’eau avec l’intérieur de votre poignet ou de votre coude : si elle est trop chaude pour cette partie de votre corps, elle le sera aussi pour votre derrière !

Certains articles peuvent préconiser des fluides plus complexes que l’eau pour faire des lavements (comme un mélange au café croisé sur un forum...). Ceux-ci ne sont pas forcément utiles, encore plus pour les personnes novices.

Enfin, en l’absence d’accessoires faits pour, certaines personnes vont donner une nouvelle utilité à leurs suppositoires à la glycérine faits pour contrer la constipation. Outre l’auto-médication de ce côté qui n’est jamais vraiment une bonne idée, ces suppositoires ont un effet de déshydratation et de diarrhée qui pourrait entrer totalement en conflit avec vos espoirs post-lavement.

Qu'utiliser pour faire un lavement ?

De très nombreux sextoys et accessoires d’hygiène intime existent pour permettre de faire votre propre lavement à la maison. Accessibles aussi bien en termes de prix et de pratique, vous en trouverez deux sur le boutique Point Q qui ont chacun leurs avantages et inconvénients.

La poire à lavement - 24,90€

Vous avez pu peut-être la croiser dans des salles de bain : cette poire est bien plus fréquente qu’on le pense ! Elle est utilisée originellement pour soulager de nombreux maux intestinaux comme la constipation mais on peut en trouver des plus petites pour d’autres orifices (comme les oreilles, pour remplacer les coton-tige).

Ses avantages

 - composée de silicone, elle est souple et donc plus facile à insérer

 - contrairement à pas mal de ses comparses, elle ne comporte pas de partie en PVC et elle est donc plus saine en terme de perturbateurs endocriniens

 - son prix la rend très accessible

Ses inconvénients :

 - de petite taille, elle peut être plus compliquée à prendre en main qu’une canule

 - son réservoir peut demander plusieurs remplissages pour un lavement complet du côlon.

La douche anale ou canule de douche - 54,90€

Préconisée par les adeptes des nettoyages rapides du rectum, la canule est un accessoire simple à prendre en main. Elle se fixe directement sur le flexible de douche, délivrant directement un jet d’eau dans votre anus.

Ses avantages

 - son débit et la température de l’eau sont réglables pour un nettoyage sur mesure

 - le nettoyage est plus rapide car il ne nécessite pas de remplissage successif

 - sa longue taille facilite sa prise en main

Ses inconvénients

 - sa mise en place nécessite de dévisser la pomme de douche

 - son prix

Vous avez maintenant tous les conseils pour enfin savoir comment faire un lavement. N’hésitez pas à partager toutes vos astuces en commentaire pour compléter encore cet article ! 

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation