En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Edging ou l'art de prendre son bien en patience

Et si on laissait nos orgasmes un peu tranquilles ? L'edging ou « contrôle de l'orgasme » est une technique qui permet de se recentrer sur son plaisir tout en aiguisant ses sensations. On en apprend plus aujourd'hui.

Le edging, qu'est-ce que c'est ?

Le terme « edging » est en lien avec l'expression anglaise « on the edge » qui peut se traduire par « sur la brèche » ou « sur le point de ». Ce dénomination est donc parfaite pour cette pratique qui consiste à stopper la montée du plaisir au moment où vous êtes sur le point de jouir.

Étroitement lié aux exercices tantriques (sur lesquelles nous aurons l'occasion de revenir prochainement), le edging est une pratique sexuelle et sensuelle qui est revenue sur le devant de la scène depuis quelques années. Prônée comme LA pratique qui permet de reprendre le contrôle de son plaisir, le edging n'est pas uniquement une technique physique, c'est un vrai positionnement idéologique.

Pratiquer le edging de manière ponctuelle permet de décentrer l'intérêt sexuel de l'orgasme. En effet, ce moment de plaisir extrême est bien souvent vu comme le point culminant de tout acte sexuel, l'objectif à atteindre, le but ultime. 

La conséquence ? Toute l'escalade du plaisir, ses tours et détours, son évolution sont totalement délaissés, vus comme des passages obligés avant d'arriver à l'orgasme. Pratiquer le edging, c'est redonner ses lettres de noblesse au plaisir.

Edging : techniques et conseils

C'est bien joli de vouloir amener un peu de « positionnement idéologique » dans son lit mais en pratique, comme se déroule le edging ?

Une règle de base : il se déroule comme vous le voulez, en fonction de vos envies, de votre corps, de votre temps disponible. Vous pouvez choisir de le pratiquer seul·e ou à plusieurs, même si la majeure partie des personnes y voit d'abord une pratique solitaire avant d'en faire une activité à partager.

Le but est simple : dès que l'orgasme est proche, stoppez toute stimulation afin de laisser votre plaisir sexuel redescendre de quelques crans. Une fois le plaisir calmé (le plus souvent entre 30 secondes et une minute de repos), reprenez la stimulation jusqu'à ce que votre orgasme pointe le bout de son nez et reprenez de nouveau le cycle (arrêt de la stimulation, repos, reprise de la stimulation).

Les premières fois peuvent être un peu maladroites : vous pouvez vous laisser surprendre par un orgasme, vous arrêter trop tard, attendre trop longtemps et perdre le fil du désir, etc... Mais à aucun moment, il ne s'agit d'un « échec ». Chaque exercice va permettre d'aiguiser votre connaissance de votre plaisir et son évolution au fur et à mesure de la stimulation.

L'utilisation de vibromasseurs peut permettre de se repérer plus facilement grâce à leurs programmes de stimulation graduels qui vont vous offrir un support de stimulation. Par exemple, vous saurez qu'à partir du moment où vous atteignez la 4eme vitesse, la stimulation devient forte et l'orgasme n'est plus très loin. Il vous appartiendra alors soit de baisser la puissance du vibromasseur soit de l'éloigner quelques temps juste pour le retrouver encore plus intensément.

Ce manège peut être recommencé plusieurs fois jusqu'au moment où vous ne pourrez plus attendre et que le relâchement de l'orgasme sera nécessaire. Certaines personnes apprécient aussi de ne pas aller jusqu'à l'orgasme et de garder cette « énergie sexuelle » pour une autre fois. Encore une fois, vous êtes la·e chef·fe à bord, écoutez simplement vos envies.

Si vous pratiquez le edging à plusieurs, l'importance est la communication (pour ne rien changer à une équipe qui gagne...). L'un·e après l'autre, vous allez pouvoir donner à votre ou vos partenaire(s) du plaisir jusqu'au moment où vous le·a sentirez sur la brèche ou qu'ielle vous signifiera la proximité de son orgasme. C'est le moment pour calmer les choses et alterner avec des caresses moins intenses et moins ciblées sur les zones érogènes.

Qu'est-ce qu'on y gagne ?

Comme pour la masturbation, le edging est un processus qui permet d'apprivoiser son corps, son désir, son rythme de plaisir. En connaissant mieux comment s'agencent vos sensations, vous êtes plus à même de contrôler et donc d'utiliser les fantastiques zones érogènes que nous offre notre corps.

Attention, comme dit plus haut, le but du edging (même s'il est présenté comme ça par de nombreux articles) n'est pas d'être dans l'instrumentalisation du plaisir pour une course à la performance sexuelle. Bien entendu, le fait de mieux connaître comment se faire du bien va vous permettre d'atteindre de manière de plus intense l'orgasme mais cela permet aussi de mieux connaître les différentes couleurs de plaisir qui pavent le chemin vers ce fameux orgasme. 

En bref, les orgasmes c'est comme les antibiotiques, c'est pas automatique. Alors, laissez-vous tenter par le edging, seul·e ou à plusieurs, et profitez un peu du paysage.

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation