En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Des scientifiques américain·e·s ont découvert le premier préservatif auto-lubrifié.

Tordant enfin le cou à celleux qui prônent que le sexe avec préservatif ne peut pas agréable, une équipe de chercheur·se·s a découvert un nouveau matériau qui pourrait changer votre vie sexuelle. 

Ce ne sont pas moins de 3 ans de travaux et plus de 1000 formules testées qui ont été nécessaires pour parvenir à cette petite révolution. Dites adieu aux préservatifs qui craquent et à l'inconfort en cas d'oubli du lubrificant : les préservatifs à lubrification automatique devraient arriver sur le marché bientôt.

Merci Bill et Melinda!

L'idée de ce préservatif nouvelle génération a germé en 2013 à l'occasion du concours organisé par la Fondation Bill et Melinda Gates. Le but ? Concevoir le préservatif du futur qui garantira une sexualité plus simple et heureuse. 

Travaillant d'arrache-pied, l'équipe de chercheurs et de chercheuses a finalement réussi à concevoir un tout nouveau matériau composé principalement de polymères hydrophobes. En clair, le préservatif devient glissant dès qu'il est mis en contact avec des muqueuses et des fluides corporels. La combinaison parfaite pour ne pas transformer l'enfilage en enfer tout en permettant une lubrification de qualité à chaque aller-retour.

Pour celleux qui s'inquiètent du possible « épuisement » de la lubrification, rassurez-vous : pendant les test, le préservatif a gardé son effet glissant jusqu'à 1000 « cycles » (ou pénétrations). De quoi vous suivre jusqu'au bout de vos envies.

Une vraie bonne nouvelle pour votre santé

Cette nouveauté a été accueillie à bras ouverts par les testeuses et testeurs. Après essayage, 73% ont dit que ce genre de sensations pourraient leur donner envie de porter davantage de préservatifs.

Le manque de lubrification souvent constaté pendant les rapports peut augmenter le risque de rupture et donc de transmission d'IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Alors que de nombreuses personnes font encore le choix de ne pas porter de préservatif, même en situation potentiellement dangereuse, une invention comme celle-ci pourrait bien changer la donne.

Pour tester cette petite merveille, il va vous falloir trouver un peu de patience : ces préservatifs auto-lubrifiés ne devraient être disponibles que dans un ou deux ans.

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation