En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Rééducation périnéale : est-ce qu'on en parle?

Ah la rééducation périnéale ! Si les nullipares peuvent en entendre vaguement parler, pour les primipares et multipares, cela sonne comme un nouvel objectif, une nouvelle nécessité, une nouvelle obligation après cet incroyable marathon qu’est la grossesse !

Mais il est temps de faire un point sur notre plancher pelvien et de comprendre que cela nous concerne tou⋅te⋅s quel que soit notre sexe ou notre histoire.

Petit disclaimer : aujourd’hui, nous traitons uniquement de rééducation périnéale, mais c’est un sujet étroitement lié à la grossesse et donc au post-partum. 

Vous pouvez suivre sur Twitter de nombreux témoignages à ce sujet et notamment l’expérience de Masha, co-créatrice du hashtag #monpostpartum

Nous avons la chance de l’avoir avec nous aujourd’hui. Elle se livre dans notre “Interview Spectaculaire”.

Et si vous le souhaitez, nous y reviendrons plus en détail dans un prochain article ! Nous y aborderons les suites de l’accouchement, non seulement sur le plan physiologique mais aussi psychologiques.

La rééducation périnéale : pourquoi?

Rentrons dans le vif du sujet. Le périnée, qu’est-ce que c’est? Et à quoi sert-il? 

Le plancher pelvien est la paroi inférieure du pelvis qui tient les organes en place, notamment les triangles urogénital et anal. C’est à dire l'extrémité inférieure des voies digestive, urinaire et génitale. Il est présent chez la femme, mais aussi chez l’homme.

Si comme moi, vous étiez en train de dormir pendant vos cours de biologie et d’anatomie, voici un petit schéma :

Illustration présente dans cet article

Mais quel est son rôle?

"Son rôle est de soutenir les voies digestives inférieures, les voies urinaires (c'est lui qui assure la fermeture et l'ouverture de la vessie) et enfin les voies génitales, assurant ainsi la continence urinaire et fécale. Les organes situés dans l'abdomen entraînent des variations de pression lorsqu'ils se remplissent, qu'ils se vident, qu'ils se contractent, etc. Le rôle du périnée est d'exercer une pression de résistance exercée vers le haut afin de maintenir un équilibre permanent. Enfin, les muscles du périnée sont impliqués dans la sexualité."

Extrait de l’article : Périnée : définition, anatomie, comment le masser ? du Journal des Femmes.

Pour résumer, c’est lui qui amortit les chocs pour que rien ne se casse la gueule. 

Pendant un accouchement, par exemple, le plancher pelvien est durement sollicité. S’il n’aime pas être malmené, imaginez son angoisse quand il entend “POUSSEZ FORT MADAME, JE VOIS LA TÊTE !”

Comment en prendre soin? 

C’est assez simple. Pour prendre soin de son périnée il faut limiter les chocs produits par des actions toutes bêtes de notre quotidien. Comme courir, sauter mais aussi éternuer ou bailler.

Le plancher pelvien est sans cesse mis à l’épreuve !

Alors je vous vois venir. “Mais Jeannette, si le périnée est si fragile, que pouvons-nous faire? Devons-nous choisir entre la descente d’organe ou la cryogénisation?”. Non, bien sûr !  Vous pouvez apprendre à contrôler l’impact des activités de la vie courante avec quelques exercices et/ou quelques accessoires !

A côté de votre périnée, Schwarzenegger aura un air de gringalet !

En premier lieu, je vous recommande de vous adresser à des professionnel⋅le⋅s de la santé. Un⋅e sage-femme par exemple, suite à une grossesse, mais aussi un⋅e kinésithérapeute. Parce que prendre soin de son plancher pelvien n’est pas réservé aux primipares ou multipares.

Et je le répète : messieurs, vous êtes aussi concernés !

Les cours de rééducation permettent de comprendre comment le périnée fonctionne et quels sont les différents muscles à travailler. Vous découvrirez des exercices pratiques, qui peuvent  être fait quotidiennement. C’est indolore et c’est gratuit !

Mais il est aussi possible d’utiliser des boules de geisha par exemple. Je vous renvoie à un précédent article de Point Q, qui vous explique en détail le pourquoi du comment de ce petit bijou.

Magnifique illustration de Agathe Sorlet 

L’interview Spectulaire :

Il est maintenant l’heure de l’Interview Spectaculaire ! Voici Masha, que vous pouvez suivre sur Twitter par ➡️ ici , ou sur Instagram par ➡️ :

 

Bonjour Masha, merci de rejoindre Point Q! 

Faisais-tu des exercices pour préserver et muscler ton périnée avant ta grossesse?

Avant ma grossesse, je savais que ce type d'exercice existait et ça m'arrivait d'en faire de temps en temps dans le bus pour m'entraîner à sentir les muscles du plancher pelvien.

Est-ce que tu as senti un changement physiologique pendant cette période (sensation de lourdeur par exemple)?

Pendant ma grossesse, j'ai pris 10 kgs. Ce qui était assez supportable donc je n'ai ressenti les effets de la lourdeur qu'en fin de parcours. C'est épuisant. C'est assez douloureux en fin de journée et c'est important que le co-parent puisse masser ces zones pour alléger le bassin ! On en a besoin pour être plus détendue à l'accouchement aussi d'ailleurs !

 

Quand as-tu commencé la rééducation périnéale et comment l’as-tu abordée (sage-femme, boules de geisha…)

Après mon accouchement, mon périnée a pris un coup et c'est normal. Cependant, il avait retrouvé une partie de sa tonicité au moment de l'examen des 1 mois et demi.

Donc j'ai commencé la rééducation juste après ! J'ai fait 3 séances et je devais aussi faire des exercices tout au long de la journée. Ma sage femme m'accompagnait : je devais contracter mon périnée, apprendre à le sentir. Il y avait un exercice où j'étais en équilibre sur une petite plate-forme en bois pour m'obliger à rester focus et dans l'instant présent !

As-tu sentie une pression de la part de ton entourage (partenaire ou autres) à ce propos? Est-ce que cela a changé/ impacté ta sexualité?

J'ai repris la sexualité pénétrative 9 mois après mon accouchement. Ça prend du temps, surtout quand on a eu une déchirure importante ! Ça fait peur. C'est pas grave. Il faut bien communiquer. Y aller à son rythme en douceur quand on le souhaite.

Faire des exercices tous les jours fait que j'ai un périnée vachement plus réactif et tonique. Ça m'a aidé aussi pour mon vaginisme. Je le sens quand on fait l'amour sous deux aspects : je maîtrise mieux mes muscles donc j'ai des orgasmes différents, plus intenses et j'ai plus de sensations pendant la pénétration que avant l’accouchement.

Le petit mot de Point Q :

Je m’adresse aux femmes en période post-partum. N’oubliez-pas qu'il y a un temps pour chaque chose ! Après un accouchement, par voie basse ou par césarienne, vous entendrez forcément parler de votre périnée. 

Parce que l’intimité lors d’une grossesse prend un coup dans l’aile (ou un coup de parpaing), parce que votre corps ne vous appartient plus vraiment, vous pouvez ressentir une pression de la part de votre entourage pour reprendre rapidement : le sexe, le sport et la rééducation.

Mais votre corps à ses limites ! Il doit se remettre de ce “traumatisme” physique mais aussi psychologique.

Faire du sport trop rapidement sera contre-productif, avoir une sexualité pénétrative peut être douloureux, rééduquer trop rapidement peut être inutile.

Alors accordez-vous du temps, du temps et encore du temps.

Artiste Thomas Gravereau

Magnifique illustration de Thomas Gravereau

Et si quelque chose vous turlupine, n’hésitez pas à me contacter par mail à : jeannette@point-q.com !

Je ne bouge pas, promis !

A très vite,

Jeannette Spectaculaire

k-pop goodbye GIF by Korea

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation