En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Sexe à la plage : 10 conseils pour votre extase en bord de mer

Les vacances sont enfin là, vos hormones vous démangent et vous avez comme envie d'aller batifoler dans les dunes ou au creux des vagues ? Point Q vous donne ses conseils pour bien pratiquer le sexe à la plage (aouuuh-cha-cha-cha).

1 – Du sable, tu te protégeras

Le premier élément auquel on pense quand on s'imagine en pleine partie de jambes en l'air sur la plage, c'est bien le sable. En effet, ces particules ont tendance à s'immiscer dans tous les recoins de vos vêtements. Imaginez donc quand vous souhaitez vous passer des-dits vêtements...

Cependant, le sable n'est pas seulement énervant. Composé de petites particules de silice, il a tendance à créer des irritations et des infections, surtout à cause de frottement. En bref, qui dit sexe sur la plage, dit bon rinçage ! 

Pour vous éviter ce genre de problème, ne lésinez pas sur la taille de la serviette et évitez le sexe par grand vent.

2 - Des IST, tu te méfieras

L'été, c'est aussi la période propice pour toute les histoires courtes et les romances de vacances. Alors, même si Mario ou Lucia vous ont promis qu'ils étaient safe, on se protège. Un préservatif pour toutes les pénétrations vaginales, anales ou orales (même sans éjaculation, même avec des sextoys, surtout s'ils sont partagés) et des digues dentaires pour les cunnilingus et anulingus.

Pour celleux qui veulent s'en donner à cœur joie dans les vagues, même dans l'eau, le préservatif est obligatoire si vous n'êtes pas sûr·e·s que votre partenaire est safe. 

Faites bien attention à le mettre quand vous êtes hors de l'eau. On vous conseille aussi de vérifier régulièrement s'il n'est pas rompu, le sel de l'eau de mer ayant tendance à réduire la lubrification.

3 - Avec ton partenaire, tu discuteras

L'été, c'est aussi le moment où l'on se lance dans la découverte de nouvelles expériences, que l'on soit en couple ou non. C'est aussi la période où les fêtes, l'alcool et les drogues sont plus souvent présentes.

On n'oublie donc à aucun moment les règles du consentement : toujours demander à son partenaire si tout va bien et si iel veut continuer, ne rien faire avec une personne qui n'est pas en état de donner sa validation et protéger les personnes qui vous paraissent dans une situation problématique.

Si vous avez choisi de vous lancer dans une exploration de pratiques moins habituelles pour vous, n'hésitez pas à mettre en place, en accord avec votre ou vos partenaire·s, un ou des safe word pour garantir une expérience 100% positive pour tou·te·s les participant·e·s.

4 - Un coin discret, tu trouveras

Que l'on choisisse de se faire plaisir sur la plage ou dans l'eau, il est aussi nécessaire de préserver un peu votre intimité. Que vous ayez des tendances exhibitionnistes ou non, n'imposez pas la vue de vos ébats à Kevin, 8 ans, qui voulait juste récupérer son ballon dans les dunes.

Pour se garantir un petit moment de tranquillité, on évite donc les moments de grande foule et on se laisse tenter par un bain de minuit ou un coït au clair de lune.

Attention : les plages naturistes ou nudistes ne sont pas des endroits faits pour le sexe à la plage. La nudité ne veut pas dire que tout est permis. Alors, que l'on soit textile ou non, on se trouve un petit coin tranquille pour se faire plaisir en pleine nature.

5 - La police et les amendes, tu éviteras

Même si vous ne le faites pas pour préserver les regards innocents de vos corps nus, trouver un petit coin tranquille à l'abri des regards peut être la bonne solution pour protéger votre portefeuille et votre casier judiciaire.

En effet, il est important de noter que faire l'amour en public est une infraction punie par la loi. « L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. »

On vous conseille donc de retenir vos ardeurs, sauf si vous êtes vraiment certain·e·s de ne pas être surpris par nos ami·e·s de la maréchaussée.

6 - Du lubrifiant, tu n'oublieras pas

Pour tou·te·s celleux qui ont envie d'aller faire des folies dans les vagues, il y a quelques préparatifs à ne pas oublier. Celleux qui ont déjà pu s'adonner au sexe en piscine ont pu s'en rendre compte : l'eau, qu'elle soit de mer ou chlorée, n'aide pas du tout à la lubrification, bien au contraire.

Alors pour s'offrir un plaisir tout en douceur (et au passage éviter les micro-coupures ou les déchirures de préservatif), on n'oublie pas son lubrifiant (à base de silicone) ou encore sa vaseline. 

7 - Des bactéries et des insectes, tu te débarrasseras

Que ce soit dans le sable ou dans l'eau de mer, la nature regorge de surprises pas toujours agréables. En effet, des petits insectes se cachent dans les dunes et l'eau de mer (en plus d'être asséchante à cause du sel) est remplie de bactéries.

Et comme le tableau de sexe à la plage n'est pas assez glamour, notez que les sécrétions naturelles comme la cyprine et le sperme contiennent des éléments dont raffolent les mouches et autres insectes volants.

La solution pour éviter ces parasites ? On se rince longuement et directement avec l'acte. N'hésitez pas à examiner votre peau à la recherche de morsures ou piqûres d'insectes.

8 - La météo, tu surveilleras

Bien sûr, quand les températures sont trop élevées et que le simple contact de la peau vous fait fondre, allier baignade et sexe semble une bonne idée. Mais attention à ne pas vous lancer les yeux fermés.

Pour éviter le coup de soleil sur votre lune, on se retient entre midi et 14h, les heures les plus chaudes de la journée.

Autre petite astuce : on ne va pas batifoler dans les vagues les lendemains d'orage. En effet, quand le tonnerre gronde, les bactéries situées au fond de l'eau remontent à la surface et y restent encore pendant un ou deux jours.

9 - L'effet ventouse, tu ne testeras pas

Ça y est, vous vous êtes élancés dans les vagues, le préservatif est mis, le lubrifiant appliqué, les enfants éloignés et la météo au beau fixe ? Il s'agit de trouver la bonne position maintenant.

Ce n'est certainement pas le bon moment pour vous lancer dans un essai de la brouette thaïlandaise : on privilégie le classique et l'efficace. Sur le sable, on essaie de mettre un peu de distance entre vos corps et le sable : les positions de l'Andromaque ou la levrette sont donc des bons débuts.

Dans l'eau, le mieux est de se positionner face à face et de laisser les vagues et courants faire le reste. Pour plus de sécurité, on reste dans un endroit où il n'y a pas trop de courant et où on a pied. Si vous voulez vous essayer à la pénétration en milieu aquatique, ne vous lancez qu'une fois tou·te·s les deux immergé·e·s dans l'eau. En effet, même si il est rare, l'effet ventouse peut être très fâcheux, surtout quand vous essayerez de vous déloger discrètement. 

10 - Tes sextoys waterproof, tu embarqueras

Vous voulez ajouter un petit plus à vos ébats dans les vagues ou au bord de la piscine ? Ne prenez pas le risque de ruiner vos sextoys préférés à cause d'un bête accident et choisissez-les waterproof. 

Vous pourrez ainsi les amener avec vous quand vous vous lancez dans du sexe à la plage pour ajouter quelques bonne vibrations à vos parties de jambes en l'air aquatiques.

On vous a justement préparé une sélection de sextoys qui vous suivront aussi bien dans le bain qu'en bord de mer. Retrouvez nos sextoys waterproof !

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation