En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Le confinement, le couple et l’intimité. 

Nous voilà tou⋅te⋅s confiné⋅e⋅s, forcé⋅e⋅s à vivre entre 4 murs pour le meilleur mais aussi pour le pire ! Parce qu’il y a déjà de nombreuses difficultés à surmonter dans ce nouveau quotidien, entre le travail et parfois les enfants, le désir et le plaisir peuvent rapidement se faire la malle. En effet, le stress et la dopamine (l’hormone du bonheur) ne sont pas potes. Quand le premier augmente, le second chute brutalement.

Si d’ordinaire il est déjà compliqué de s’accorder des moments d’intimité, l’angoisse que nous ressentons tou⋅te⋅s depuis ces 3 dernières semaines ne favorise pas la libido.

Qu’on se le dise, nous ne pouvons pas être sur tous les fronts ! Mais il est parfois possible de trouver de petites astuces pour mieux vivre ce confinement en couple. 

Je laisse aujourd’hui la parole aux lecteur⋅rice⋅s de Point Q, à tou⋅te⋅s ces amoureux de France, du Monde, nos ami⋅e⋅s de galère ! Ielles nous parlent de leur quotidien, véritable challenge qu’ielles surmontent comme ielles peuvent, entre tendresse et tension. 

⚠️   Point Covid-19  ⚠️  

J’ouvre une petite parenthèse pour répondre à une question que l’on me pose souvent : Le Covid-19 peut-il se contracter par voie sexuelle?

Alors non ! Mais lorsque vous vous roulez des pelles, vous ne respectez pas les gestes barrières ! Je vous mets au défi de vous envoyer en l’air à 1m de distance, sans partager vos flux :)

➡️ Vous retrouverez d’ailleurs tous les gestes barrières à appliquer au quotidien en cliquant sur ce petit lien.

Revenons maintenant au coeur de notre sujet, l’intimité et le confinement :

Un couple, sans enfant, sous le même toit !

Nous pourrions penser, pour les couples sans enfant, que ce confinement augmenterait leur libido et donc leurs rapports sexuels. Cela fonctionne pour certain⋅e⋅s, qui profitent d’être dans une bulle loin du monde pour se (re)découvrir sans pression.

C’est parfois (et souvent) l’inverse ! Tout ce temps passé ensemble, cette obligation de rester cloîtré⋅e chez soi peut sérieusement refroidir les plus chaud⋅e⋅s d’entre nous.

Voilà que l’Autre n’est plus une rencontre, celle de la fin de journée, du week-end. Non c’est une obligation. Et il ne faut pas se mentir, si vous étiez enclin au début du confinement, à faire quelques efforts, au bout de 3 semaines, vous avez dégainé votre plus beau jogging.

Soyons sérieux, nous sommes humains. Se tenir droit⋅e et bien sapé⋅e H24 pour passer de la cuisine au salon, ça va 5 minutes. 

Comment garder cette gentille petite flamme qu’est le désir dans ces conditions?

D’abord, ce n’est en aucun cas une obligation ! Il n’y a rien de plus contre productif avec la sexualité que de se mettre la pression ! Si votre confinement est difficile, si vous sentez que le plus important est de vous concentrer sur la gestion du stress, des angoisses, de juste maintenir une ambiance positive, croyez-moi c’est amplement suffisant !

Gif @Greg Gunn

Voici Juliette, qui partage avec nous son expérience de couple confiné, sans enfant :

En couple, sans enfant, comment vis-tu le confinement (que ce soit moralement ou physiquement?)

Étant enceinte, je profite justement du confinement pour me reposer et faire des recherches sur l’après (le matériel, les moyens de gardes d’enfant, etc). En gros tout ce qu’on repousse habituellement en temps normal ! J’en ai aussi profité pour mettre de l’ordre dans la maison.

J’ai commencé à faire du Yoga, si c’est parfois un peu galère ça me fait un bien fou à la fois physiquement et moralement ! 

Je suis d’un naturel plutôt introverti donc de ce côté là le confinement ne me pèse pas trop. 

Par contre j’aime beaucoup me promener, à pieds ou à vélo, et les restrictions qui s’appliquent me pèsent de plus en plus. Je sais bien que si on levait le confinement les gens s’agglutineraient aussitôt dans les parcs et qu’on perdrait les bénéfices de l’isolement, mais je ne rêve que d’une chose : partir me balader seule en forêt ou trouver une plage déserte.

Et ton compagnon?

J’ai la chance de vivre avec quelqu’un qui a un caractère semblable au mien, et je sais que ça n’est pas le cas de tout le monde. Quand on se retrouve seuls en week-end et qu’aucune sortie n’est prévue, nous pouvons tout à fait avoir des occupations différentes.

Il est assez sportif et tente de garder un semblant d’activité physique avec un peu plus de succès que moi !

Étant tous les deux en télétravail, nous sommes chacun de notre côté en journée et retrouvons le plaisir d’être ensemble le soir ! 

Je sais qu’il est aussi frustré que moi de ne pouvoir sortir ! En restant à la maison, il découvre ce que c’est de devoir réfléchir à ce qu’on va manger le midi et comprend beaucoup mieux pourquoi ça m’agaçait d’entendre « qu’est-ce qu’on mange ? » le soir en rentrant. J’ai remarqué qu’il participait aussi beaucoup plus aux tâches ménagères, donc l’un dans l’autre je dirais que le confinement ne m’apporte pas que du négatif.

Trouves-tu qu’il est facile de garder une intimité de couple? Quels sont tes conseils pour ceux qui se trouvent dans une situation similaire à la tienne ?

Notre vie de couple n’a pas vraiment changée : on a la chance d’avoir un appartement d’une taille raisonnable, avec 2 chambres. C’est une bonne manière de prendre un peu de temps pour soi.

Le temps n’est pas vraiment aux folies sexuelles de notre côté mais je pense que ma grossesse change un peu la donne. Mais on se dit régulièrement que nous sommes très heureux et que nous avons de la chance d’être ensemble pendant le confinement.

Pour le moment pas de clash ! Ma solution : que chacun puisse avoir son espace et bien sûr, communiquer autant que possible !

Merci encore Juliette !

Les couples et la famille !

Vous voilà coincés avec vos enfants, vos parents, oncles et tantes, les petits cousins de la soeur du beau-père de votre grand-mère. Ce qui pouvait au début passer pour un joyeux bazar, une belle manière de partager les moments difficiles, finit par vous taper sérieusement sur les nerfs.

Vous ne rêvez plus que d’une chose : le silence, la tranquillité. Vous pensez à ceux qui sont confiné⋅e⋅s seul⋅e⋅s, vous aimeriez leur proposer un petit échange : un jour de solitude contre une journée en famille !

Puisque ce n’est pas possible, il va falloir faire contre mauvaise fortune bon coeur et trouver un équilibre pour passer quelques moments à deux.

Laissons donc la parole à Manon, maman de deux enfants, jongleuse en tâches quotidiennes niveau Cirque Du Soleil

Bonjour Manon ! Merci d’être avec nous aujourd’hui !

Tu es en couple et maman de deux jeunes enfants, à quoi ressemblent tes journées?

Mon compagnon et moi-même sommes en télétravail. Difficile de garder deux enfants tout en travaillant. Nous sommes obligés d’alterner un jour sur deux. Aujourd’hui je gère mes obligations professionnelles et demain je m’occupe de mes fils.

Comment vis-tu moralement et physiquement le confinement? Je suppose que tu dois passer tes journées à jongler entre les nombreuses tâches du quotidien.

Honnêtement c’est fatiguant moralement et physiquement ! D’abord parce qu’il est difficile de se concentrer. Lorsque l’on travaille, on ne peut s’empêcher de jeter un oeil et de vérifier que son conjoint ne galère pas trop avec les enfants 

On peut commencer à respirer lorsque les petits sont couchés, mais il faut souvent reprendre un peu son retard au niveau du boulot.

Et votre intimité?

L’intimité ça peut être tout un tas de choses. Je pense qu’il ne faut absolument focaliser sur le sexe, au risque de justement perdre en spontanéité et que cela devienne une tâche comme tant d’autres ! 

L’important c’est de rester complice, de rires autant que possible, d’être là l’un pour l’autre, quelque soit la manière. Et le reste viendra tout seul !

Bref, essayer de rester zen !

Gif @Lonely Island

Merci encore Manon !

Les couples séparés par le confinement !

Certains couples ne vivent pas sous le même toit pendant cette quarantaine, soit par choix mais bien souvent par obligation. 

De nos jours les familles recomposées sont légions et il n’est pas rare que certains amoureux ne résident pas dans le même foyer bien qu’ils fassent parti du quotidien de l’autre. Le confinement les oblige à se séparer sans possibilité de maintenir un lien physique.

Et il y a ces familles qui n’ont pas pu se rejoindre avant la mise en place du confinement. 

Mais aussi ceux qui ont voulu prendre soin de leurs parents respectifs, trop âgés pour vivre la quarantaine en sécurité. 

Ces décisions sont difficiles à prendre et ajoutent une certaine tension entre nos amoureux. Comment faire pour palier à ce manque physique et affectif?

Laissons la parole à Stéphanie qui est aujourd’hui loin de son compagnon.

Bonjour Stéphanie ! Merci d’être de nous rejoindre pour partager ton expérience !

Tu es séparée de ton partenaire pendant ce confinement, comment le vis-tu, que ce soit moralement ou physiquement?

Franchement, c'est assez nul. On ne peut pas se confiner ensemble mais ce qui est cool, c'est qu'on a pris cette décision tous les deux pour des raisons logistiques. On vérifie régulièrement avec l'autre si c'est toujours bon et faisable. 

Pour l'instant, c'est pas agréable mais on tient le coup ! Moralement, ça fait partie du package "ne pas voir les gens que j'aime", c'est compliqué comme je confine toute seule. 

Physiquement, je ne sens pas encore les effets à part une légère hibernation de la libido mais le confinement n'est pas encore fini !

Est-ce que cette situation inédite à des répercussions sur ta libido et sur votre sexualité de couple? 

Niveau sexualité perso, j'ai remarqué une légère baisse du rythme mais pas non plus un chamboulement comme j'ai pu le sentir avec la mise en place d'une nouvelle pilule ou une période de stress. 

En terme de sexualité de couple, c'est assez compliqué à savoir (si c'est moins ou plus) parce que c'est super différent. Je trouve qu'on prend le temps pour des choses différentes, on se pousse à exprimer notre désir plus régulièrement (parce que forcément, on ne peut pas l'assouvir). 

Ça fait vraiment des moments de respiration qui sont au final les seuls moments où mon envie sexuelle est là de manière forte et spontanée

Quelles sont tes astuces pour créer une intimité malgré la distance?

En terme d'astuce, c'est un peu compliqué parce que ça appartient à chaque couple. 

En ce qui me concerne, je sais que j'ai besoin de la voix pour compenser l'absence donc il y a des messages vocaux sur whatsapp à tout va. Pour créer l'intimité, j'aime bien fixer des rendez-vous "ce soir, on mange ensemble" ou "j'ai besoin d'un peu de romantisme". 

On a une communication totalement honnête avec mon partenaire donc ça facilite vraiment les choses pour être sure que ça se passe bien

Quels seraient tes conseils pour les lecteurs de Point Q qui se trouvent dans la même situation?

Je ne peux que vous dire ce que je me dis quand le manque me tord le bide à certains moments : "Cette période qu'on passe loin l'un de l'autre, on va passer 10 fois ce temps ensemble une fois que ce sera fini.” Et ce n'est "que" le corps qui manque, l'esprit, les discussions, la complicité, presque tout est là au final. 

Les nudes et la description en détail des envies du moment permettent de se garder au chaud le temps que tout aille mieux à l'extérieur !

Gif @Phazed

Merci encore Stéphanie !

Le confinement et la violence 

C’est une réalité bien présente, pendant le confinement, les violences conjugales et familiales augmentent.

Si vous êtes une victime de violence et que vous pouvez vous isoler, composez le 3919, du lundi au samedi, de 9h à 19h. Il y aussi le numéro violences femmes info : 115, qui vous aidera à trouver un hébergement d’urgence.

Si vous ne pouvez pas être seul⋅e chez vous et si vous n’avez pas accès à un téléphone, vous pouvez vous rendre en pharmacie. Il suffit de dire à votre pharmacien le code “Masque 19” pour que ce dernier prévienne immédiatement les forces de l’ordre. 

Les enfants ne sont malheureusement pas épargnés et subissent aussi sévices et coups. Enfermés entre 4 murs, ils sont tout aussi désemparés et n’ont aucun moyen de se faire entendre.

Un enfant ne peut pas parler au pharmacien, peut rarement accéder à un quelconque moyen de communication pour demander de l’aide. 

Mais vous, en tant qu’adulte, vous pouvez entendre des cris, vous pouvez croiser des enfants apeurés, avec des marques de violence. 

Aidez les, composez le 119 (Allô enfance en danger) !

Il est important de rester attentif⋅ve⋅s à notre entourage, voisinage ! Aidez celleux qui en ont besoin dans la mesure du possible.

Le confinement et la détresse psychologique

Il n’est plus à prouver que la quarantaine a de nombreuses conséquences psychologiques. 

Dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet, une étude démontre les lourdes conséquences psychologiques que peut avoir le confinement sur la population. Comme avec des troubles de l’humeur, des confusions, voire un syndrome de stress post-traumatique.

Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide lorsque vous vous sentez fragile !

Un numéro vert a été mis en place pour accompagner et aider la population française en détresse psychologique, le  0 800 130 000. Ouvert 24h/24, 7J/7. Ce numéro initialement dédié à une ligne d’information sur le Coronavirus assure également un soutien psychologique.

J’aimerais aussi vous parler de Polp !

Polp est une initiative d'urgence gratuite qui aide les citoyen⋅ne⋅s confiné⋅e⋅s et stressé⋅e⋅s à parler à des psys bénévoles.

Pour les contacter vous pouvez envoyer POLP à ce numéro : 07 80 97 27 01 pour discuter gratuitement et anonymement.

Mais aussi les contacter sur cette conversation privée Facebook ou Instagram.

Bref, ielles sont dispo partout et vous écoutent pour parler des moments difficiles ou discuter de choses plus légères. Histoire d’apporter un peu de soleil dans nos vies. ☀️

---------------

Je profite de cet article pour vous informer que Point Q participe à l’effort collectif que demande le confinement en mettant en place quelques astuces !

Quid des livraisons Point Q?

Pour des raisons évidentes de santé et de sécurité, les services de La Poste ne seront ouverts que du mercredi au vendredi jusqu’à nouvel ordre. Il est donc possible que vos colis mettent un peu plus de temps à vous parvenir. Pendant toute cette période, Point Q continuera d'envoyer vos colis dans la mesure du possible.

Cependant, pour vous permettre de faire vos achats sur la boutique sans alourdir la tâche déjà très dense des services postaux, il vous est désormais possible de choisir une livraison post-confinement lors de votre commande. Vos achats vous seront alors envoyés dès que la situation permettra des envois dans des conditions normales, sans mise en danger du personnel.

Et, afin de vous encourager à préférer cette solution quand elle est possible, si vous choisissez la livraison post-confinement, les frais de port vous sont offerts dès 20€ d'achat pour un envoi en France métropolitaine et dès 50€ d'achat pour un envoi en Europe (hors Royaume-Uni et Suisse).

 Keep kind, keep safe !

Toute l’équipe de Point Q est à vos côtés en ces temps difficiles !

Je suis bien sûr disponible à tout moment ! Il vous suffit de m’envoyer un petit mail à jeannette@point-q.com

Mais vous pouvez aussi contacter Coline, notre incroyable fondatrice à cette adresse : coline@point-q.com 

Questions liées à votre sexualité? Détresse liée au confinement? Nous vous écoutons et vous accompagnons. Parce que nous sommes une famille.

À très vite,

Jeannette Spectaculaire

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation