En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Comment preparer la sodomie ou toute autre pratique anale ?

Aujourd’hui, penchons nous sur les fondamentaux du fondement. Explications, conseils et recommandations sont au rendez-vous pour vous accompagner dans votre découverte des plaisirs anaux en toute sérénité.

Est-ce que l’anal peut faire du bien ?

Pour de nombreuses personnes, les pratiques anales et plus particulièrement la sodomie sont des actes qui sont pavés de douleur et ne peuvent pas se dérouler sans celle-ci. Cette idée, auquelle ont largement contribué les films et séries qui ont utilisé cette situation comme un ressort comique (et on ne s'appesantira pas sur le sous-texte homophobe), est totalement fausse et majoritairement reconnue comme telle. Une pénétration anale effectuée de la mauvaise manière, comme toute pratique sexuelle mal exécutée, fera mal. La douleur n’est pas une composante habituelle des pratiques anales.

Bien au contraire, la sodomie peut vous réserver des trésors de plaisir. Le corps est fait d’une telle manière que, lors de la stimulation anale, interne ou externe, des nerfs et des glandes sont stimulées et peuvent procurer du plaisir tout comme on peut le ressentir lors de toute autre stimulation sensuelle.

Tout d’abord, les personnes ayant un pénis sont aussi pourvues d’une prostate. Cette glande peut être stimulée de deux façons : de manière externe grâce à une pression forte sur la zone périanale, entre les testicules et l’anus, mais aussi de manière interne en insérant un doigt ou un sextoy puis en le courbant en direction de l’avant du corps. Ce geste est très proche de celui effectué pour stimuler vaginalement le clitoris (aussi appelé Point G). Pour localiser votre prostate, rien de plus simple. Elle se trouve à quelques centimètres (entre 2 et 3 phalanges) de l’entrée de l’anus. 

schéma anus.png

Si vous n’êtes pas pourvu⋅e de prostate, rien n’est perdu : la stimulation anale peut aussi vous faire du bien. En effet, la structure génitale fait que les parois anales et vaginales sont connexes et que les sensations de l’une peuvent se répercuter sur l’autre. Ainsi lors d’une pénétration anale, vous allez pouvoir ressentir des sensations se rapprochant de celles éprouvées lors de la stimulation vaginale.

De plus, il existe une zone dans le vagin qui est trop peu discutée : le deep spot. Cette partie située tout au fond du vagin, proche du col de l’utérus, est extrêmement sensible. Elle peut donc être stimulée lors d’une pénétration vaginale profonde mais aussi lors d’une pénétration anale comme elle se situe au niveau du coude effectué par le rectum. 

Enfin, si l’on parle de stimulation anale interne et externe, c’est aussi parce que le fait de toucher l’intérieur et l'extérieur des muscles anaux donne du plaisir. La zone périnéale est traversée par des nerfs qui rendent chaque caresse très agréable, à condition que l’on soit en condition et qu’on souhaite les recevoir !

Comment preparer la sodomie en toute sérénité ?

En effet, bien que le corps soit à même de recevoir et d’apprécier les différents types de stimulations anales, il est bien habituel que le verrou le plus important soit l’appréhension face aux pratiques anales. Ce n’est pas pour rien que les articles expliquant comment preparer la sodomie sont légion en ligne, avec des conseils plus ou moins recommandables. Voilà les quelques pistes que l’on peut vous donner pour vous lancer dans l’aventure du derrière.

Back to basics

Quand on parle de pénétration anale, la première règle à respecter est d’y aller à votre rythme. Que vous soyez novice ou expérimenté·e, l’anus peut être parfois capricieux et doit être traité avec le plus grand respect (comme le reste du corps d’ailleurs ! ). Soyez à l’écoute de votre corps, de sa manière de répondre aux caresses et aux frictions : la pratique anale n’est pas soumise à une feuille de route obligatoire ! 

D’un point de vue purement pratique, pour pratiquer le plaisir anal, il est nécessaire d’être détendu·e. Des massages, d’abord externes puis internes, avec des doigts, la langue ou bien un sextoy permettent de détendre la zone anale. La chaleur (comme sous la douche ou dans le bain) ou un orgasme aident à détendre plus facilement l’anus et le sphincter grâce à leur effet vasodilatateur. Vous pouvez aussi vous adonner à un autre type de stimulation en même temps que vous vous occupez de votre anus pour lui permettre de se mettre dans le bain tranquillement et de se détendre.

La plupart des personnes qui ne souhaitent pas s’adonner à l’anal parlent très souvent d’une peur du fameux “accident”. Bien que ceux-ci soient très rares si vous ne ressentez pas une envie d’aller à la selle et si vous n’avez pas oublié de passer par la case douche, il y a tout de même quelques gestes préparés à l’avance qui peuvent vous faire vous sentir davantage à l’aise. Vous pouvez disposer une serviette sur la surface où vous comptez vous étendre et garder à disposition des lingettes ou mouchoirs si jamais. Bien que cette pratique ne soit pas obligatoire, loin de là, certaines personnes aiment faire un lavement pour se preparer à l’anal. Cette pratique ne fera pas une grande différence mais peut vous aider à vous sentir plus serein⋅e. Pour ce faire, choisissez bien une poire à lavement en silicone pour plus éviter les habituelles poires en PVC poreux et donc moins bonnes pour votre santé.

Enfin : ne vous forcez jamais ! Le plaisir anal est un plaisir parmi tant d’autres. Il peut être exploré, laissé de côté, redécouvert mais ne doit jamais être une obligation !

Petit point prévention et IST

La pratique anale est une des pratiques qui peut le plus véhiculer d’IST en raison de la forte densité de vaisseaux sanguins dans toute la zone anale et périanale. Il est donc nécessaire, si vous pratiquez l’anal avec un⋅e partenaire avec leaquelle vous n’avez pas de fait de dépistage, d’utiliser une digue dentaire lors de l’anulingus, des gants lors de la stimulation digitale et un préservatif lors de la pénétration, qu’elle s’effectue avec un pénis ou un sextoy. 

Une autre règle s’applique à tou⋅te⋅s : on ne passe jamais de la zone anale à la zone vaginale ou buccale sans un nettoyage appliqué. En effet, des bactéries sont présentes dans l’anus et pourraient avoir un effet des plus néfastes sur votre macrobiote vaginal ou buccal en cas de mise en contact.

Le lubrifiant, votre meilleur ami

Si vous vous demandez comment preparer la sodomie, la réponse est simple : ne lésinez pas sur le lubrifiant ! C’est ce petit plus qui vous permettra de gagner en sérénité et en confort pendant toute la durée de l’acte. Contrairement au vagin, l’anus n’est pas pourvu de son propre système de lubrification. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’utiliser un lubrifiant et d’en remettre régulièrement au moindre signe de tiraillement ou d'inconfort.

Si vous utilisez un sextoys en silicone, il sera nécessaire d’utiliser un lubrifiant à base d’eau. Bien que moins durable que d’autres lubrifiants, le lubrifiant à base d’eau (et plus particulièrement ceux spécial anal et les gammes enrichies en aloe vera pour calmer la sécheresse) sont des bases solides sur lesquelles commencer votre approche de l’anal. 

Si vous pratiquez la pénétration anale avec un pénis ou un sextoy en verre ou en métal, vous pouvez même utiliser un lubrifiant à base de silicone : il garantira une glisse encore plus forte et durable.

Les sextoys pour vous accompagner dans le sexe anal 

Petits conseils pour bien choisir

Comme nous l’avons vu, un sextoy anal peut être un compagnon de choix pour vous aider à découvrir les plaisirs du fondement. Que vous l'utilisiez seul⋅e ou à plusieurs, il est une jolie mise en jambe et saura être même des fois être indispensable. Mais comment le choisir ?

Que l’on soit novice ou expérimenté·e, une règle prime sur toutes les autres : en terme de taille, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Vous risqueriez, au mieux, de vous décourager, et au pire, de vous faire mal. Des kits de dildos anaux permettent en un achat de d’avoir plusieurs possibilités de tailles et de formes.

Pour une utilisation totalement safe et secure, choisissez toujours un sextoy dont la base est plus large que le diamètre de pénétration le plus large. En suivant cette règle, vous êtes certain⋅e que la forme de votre sextoy va venir contrer le réflexe d’aspiration dont tous nos anus sont pourvus. Une bonne manière de se faire du bien analement sans avoir besoin de passer par la case hôpital.

Même si cela ne paraît pas forcément important : le choix de la matière compte ! Un sextoy en silicone aura une sensation “peau de pêche” qui apportera plus de friction et donc vous fera ressentir plus de choses à chaque mouvement. De plus, le silicone permet aussi une souplesse très grande et donc des dildos qui vont suivre davantage les courbes de votre corps. 

Les sextoys en verre ou en métal sont quant à eux totalement lisses et vont donc créer moins de frictions. Ils vont donc être plus faciles à faire pénétrer. De plus, ces matières permettent de jouer avec les températures : ainsi, un sextoy en verre trempé dans de l’eau bouillante restera chaud, de même avec de l’eau glacée.

Notre sélection

Vibromasseur Amuse Bullet - Adrien Lastic - 24,90€

Quand il s’agit de dilatation, les vibrations d’un sextoy peuvent être une aide très agréable. Placé à l’entrée de l’anus, l’Amuse Bullet va détendre les muscles anaux. Il peut aussi être utilisé lors d’une pénétration vaginale pour profiter des deux sensations.

Sa forme permet à l’anus de se reposer au fur et à mesure de l’insertion tandis que son diamètre progressif est parfait pour les personnes encore novices dans l’art de l’anal.

Chapelet anal Luxe - Blush Novelties - 22,90€

Entièrement composé de silicone très doux, ce sextoy est parfait pour celleux qui ne savent pas trop comment preparer la sodomie ou bien l’anal de manière globale. Sa base large permet de le laisser à l’intérieur de l’anus sans inquiétude alors que sa forme progressive avec des billes est une très bonne idée pour les novices.

Rosebud en aluminium - Secret Play - 19,90€

Alliant courbes douces et diamètre très raisonnable (2,5 cm), ce plug en métal fera des émules dès la première utilisation. Très facile à utiliser grâce à sa forme progressive, ce plug permet de découvrir le plaisir anal grâce aux sensations toutes particulières de l’acier et son poids. Sa forme va venir masser les muscles anaux internes et externes à chaque mouvement. 

Réchauffez ou refroidissez-le en le mettant quelques minutes au contact d’eau bouillante ou glacée.Il peut être utilisé pendant un rapport sexuel, une masturbation ou bien au repos. 

Kit de godes ventouses - Spoody Toys - 29,90€

Ce kit de trois dildos regroupe deux bonnes idées en un. Tout d’abord, il s’agit de godes-ventouses, des sextoys qui se fixent sur toute surface plane et sans aspérités. C’est parfait si vous souhaitez essayer l’anal sous votre douche. Mouillez très légèrement la base du gode-ventouse et pressez fortement celle-ci contre le support désiré. Vous pouvez alors profiter d’une introduction à votre rythme penché⋅e en avant ou accroupi⋅e.

De plus, comme vu plus haut, ce kit regroupe 3 tailles et formes différentes de dildos afin d’avancer pas à pas dans la découverte des plaisirs de l’anal.

Avec ou sans sextoys, seul⋅e ou à plusieurs, l’anal est une pratique trop souvent oubliée mais qui peut, si vous le souhaitez, vous apporter de jolis moments d’extases !

Envie d’en savoir plus sur votre anus et d’en apprendre plus sur comment preparer la sodomie ou toutes les joyeusetés des fesses ? Cette vidéo de Diplodocul est une vraie petite pépite de conseils et d’infos physiologiques.

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation