En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Qu’est-ce-que la prostate et comment la stimuler ?

Bien souvent mise en avant quand il s’agit de prendre son plaisir avec autre chose que le pénis, la prostate demeure encore trop souvent laissée de côté. Quelques explications et conseils pour vous mettre sur la voie !

La prostate, c’est quoi ?

La première étape quand on se demande qu’est ce que la prostate, c’est de connaître sa localisation. Placée au centre du système génital, elle a des voisins plus que sympathiques : de chaque côté les muscles élévateurs de l’anus, juste derrière elle la vessie et enfin l’urètre qui la traverse avant de rendre dans le pénis. Elle est présente chez toutes les personnes pourvues d’un pénis.

Quest%20ce%20que%20la%20prostate%20(1).j

La prostate est un organe petit mais costaud ! Elle ne mesure que 3 centimètres de hauteur avec une taille assez proche de celle de la châtaigne mais les sensations qu’elle génère irradient partout dans le corps.

Mais avant d’être un plus dans votre plaisir, la prostate a un rôle très important dans le système reproductif : c’est elle qui va produire et stocker 10 à 30% du liquide séminal. C’est à ce liquide que viendront s’ajouter les spermatozoïdes et le tout sera expulsé lors de l’éjaculation.

Le développement et le fonctionnement de la prostate est totalement lié au taux de testostérone. Celle-ci continue d’ailleurs de grandir tout au long de la vie, connaissant ses périodes les plus fastes lors de l’adolescence et après 50 ans. C’est justement cette croissance qui va causer des envies d’uriner plus régulières pour celleux qui auront dépassé la cinquantaine.

Qu’est-ce que la prostate a à voir dans le plaisir ?

De part sa localisation, la prostate est non seulement un organe génital mais aussi sexuel. Elle a, en effet, un impact sur l’érection et l’éjaculation, que ce soit en bien comme en mal... Ainsi en cas de troubles prostatiques (comme dans les cas d’adénomes de la prostate ou de prostatites), des problèmes d’érection et un plaisir insatisfaisant sont constatés chez 4 personnes pourvues d’une prostate sur 5. Autant dire que cette petite châtaigne peut réellement faire la différence quand il s’agit de se sentir bien dans ses baskets et dans sa vie sexuelle.

Mais la prostate peut aussi être source de plaisir et d’excitation. Elle a souvent été délaissée à cause, d’une part, d’un manque d’informations quant à sa stimulation pour le plaisir mais, d’autre part, aussi à cause d’une masculinité toxique et hétérocentrée qui décourage bien trop souvent face à la stimulation anale.

Et c’est bien dommage quand on sait le plaisir que la prostate peut créer ou ajouter à la sexualité. Les témoignages affluent dans le sens d’une sensation bien différente de celle offerte par la stimulation pénienne externe. On parle d’une onde de plaisir qui rayonne depuis le bas-ventre, d’une extase plus longue et variée ou même d’un orgasme sans éjaculation.

Comment stimuler la prostate ?

Après cette mise en jambe très doctorale où on a pu faire le tour et enfin comprendre qu’est ce que la prostate, entrons dans le vif du sujet : comment stimuler ce fameux organe ?

Tout d’abord, il existe deux possibilités pour stimuler la prostate. Si vous vous reportez au schéma plus haut, vous verrez que la prostate affleure à deux endroits accessibles au commun des mortels : de manière externe, entre les testicules et l’anus, et de manière interne, au travers de la paroi antérieure de l’anus.

Commençons par la stimulation externe. Pour celle-ci, il ne faut pas avoir peur d’appuyer un peu plus qu’à l’habitude afin d’atteindre le prostate qui peut être bien enfouie. Ce massage peut être couplé avec d’autres stimulations comme une masturbation pénienne, une fellation, un massage des testicules, etc… Petit plus : le massage de cette zone augmente la circulation du sang qui va venir gorger davantage le pénis et donc augmenter les sensations.

Envie d’aller un peu plus loin ? Vous pouvez vous lancer dans une stimulation interne. Il s’agira alors d’insérer un doigt dans l’anus et de le recourber dans un mouvement de “viens ici” vers l’avant du corps. Petite astuce : ce geste s’apparente assez à celui effectué pour stimuler la face interne du clitoris (aussi appelée point G).

Effectuer cette stimulation d’abord avec un doigt permet de mieux vous repérer et de sentir la prostate qui a une texture plus granuleuse que le reste des parois anales. Pas besoin de partir bien loin : la prostate se situe de 5 à 7 cm de l’entrée de l’anus, soit 2 phalanges. Spoiler alert : de par sa localisation, une légère envie d’uriner peut se faire sentir lorsque vous touchez au but !

Pour la stimulation interne, on suit les mêmes précautions que pour toute stimulation anale : ongles coupés, mains lavées, on ne lésine pas sur le lubrifiant et on y va tout doucement ! Vous pouvez très bien commencer par un massage externe puis, au fur et à mesure de la détente de l’anus, vous aventurer plus en profondeur.

comment%20preparer%20la%20sodomie%20-%20

Une fois votre prostate trouvée (ou bien en complément de votre exploration), vous pouvez très bien la stimuler au fil de vos envies : en externe ou en interne, avec un ou plusieurs doigts, avec un sextoy ou encore avec un gode-ceinture porté par votre partenaire.

Notre sélection de sextoys spécial plaisir prostatique

Choisir d’explorer sa prostate et le plaisir qu’elle peut procurer avec un sextoy permet tout d’abord d’atteindre des zones que vous ne pouvez atteindre seul.e mais aussi de varier les textures, les formes et les poids. Aussi, choisir un sextoy avec des vibrations va permettre d’une part de détendre plus facilement les muscles anaux mais aussi de stimuler plus en profondeur la prostate.

Bien qu’on aime à conseiller un peu de spontanéité, quand il s’agit de pénétration anale tout n’est pas bon à prendre ! En effet, l’anus est pourvu d’un réflexe de succion qui va donc aspirer de manière assez aléatoire tous les objets qui s’y aventurent. Il est donc particulièrement important de choisir des sextoys à la base large pour éviter qu’ils partent vers l’infini et au delà.

Maintenant que cette information importante a été spécifiée, voilà la sélection 100% Point Q pour choisir le sextoy qui conviendra le mieux à vos envies prostatiques.

Dildo en silicone - Black Heart

black heart final.jpgAvec sa courbure et sa texture très douce, ce dildo est juste parfait pour stimuler aussi bien les prostates que les clitoris.

Glissez un ou deux doigts dans la boucle située à son extrémité et guidez en un clin d’œil l’exploration de ce sextoy 100% silicone et très flexible.

Dildo en verre - Blaze

blaze%20final.jpg

En ce qui concerne l’anal, le verre est un matériau de choix car il offre des sensations très nouvelles pour celleux qui peuvent avoir l'habitude de l'effet "peau de pêche" du silicone.

Son poids, sa surface lisse et sa capacité à réagir et stocker facilement les températures en font un sextoy de choix pour découvrir et stimuler la prostate comme elle le mérite.

Vibromasseurs prostatiques - Rocks Off

La gamme des “Boys” de Rocks Off mérite d’être connue et reconnue.

Les 5 modèles ont tous la même composition : une texture pour la stimulation externe et une extrémité courbée et vibrante pour la stimulation interne.

Mais les formes et diamètres varient pour permettre à tou.te.s de choisir le sextoy parfait pour ses envies.

Gode ceinture à anneau - Blush Novelties

Envie de vous essayer au pegging (ou utilisation d’un gode-ceinture) ? Pour créer le sextoy parfait pour vous, le gode-ceinture à anneau est parfait. Une fois harnaché.e, vous pouvez glisser dans l’anneau le dildo de votre choix, à condition qu’il ait une base large (comme la majeure partie des godes-ventouses). 

  

  

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation