En poursuivant votre navigation sur point-q.com, vous acceptez notre politique de cookies. Apprenez-en plus sur la gestion de vos données personnelles en cliquant ici.

close
Le pegging (ou chevillage) : tous les conseils pour vous lancer

Placé sous le feu des projecteurs depuis deux ans, le pegging est une expérience sexuelle de plus en plus plébiscitée. On vous explique tout ce qu'il faut savoir sur cette pratique renversante.

Le pegging, c'est quoi ?

Dans le spectre cisgenre et hétérosexuel, le pegging (ou chevillage en français) est utilisé pour décrire la pénétration anale d'un partenaire au moyen d'un gode-ceinture. En 2001, le journaliste Dan Savage laisse le choix à ses lecteurs et lectrices parmi 13 expressions choisies et savoureuses (on retrouve dans cette liste « womandriver », « shebanging » ou encore « bitch-poking ») pour nommer cette pratique. Fort heureusement, c'est le mot « pegging » qui a été retenu et est encore utilisé aujourd'hui. 

Dans un spectre plus large, non-hétéronormé et non-binaire, le pegging va définir tout acte de pénétration (qu'elle soit anale ou vaginale ) au moyen d'un gode-ceinture porté par l'un·e des partenaires.

Et pourquoi c'est bon ?

Sur un plan purement physiologique et anatomique, l'utilisation d'un gode-ceinture, particulièrement sur une personne pourvue d'une prostate, permet de stimuler de manière profonde et intense la prostate, cette petite zone magique située entre les testicules et l'anus.

Sur le plan du ressenti, le chevillage va permettre de reverser totalement les codes traditionnels et normatifs de la relation sexuelle. Il sera donc possible à une personne habituellement pénétrée de pouvoir jouer le rôle de la personne pénétrante et vice et versa. Ce renversement des rôles permet d’expérimenter un plaisir tout nouveau tout se mettant à la place de l'autre pendant quelques instants.

Quel est le secret d'un pegging réussi ?

Comme pour toutes les pratiques sexuelles, un élément est primordial avant, pendant et après : la communication. Discutez, posez-vous des questions, lisez des articles (comme celui-ci!) : le but est de mettre en place le rapport de confiance et de lâcher-prise nécessaire afin de rendre cette expérience inoubliable et délectable.

Une fois que vous êtes en accord avec votre partenaire, voilà quelques petits conseils plus pratiques :

Quel gode ceinture choisir ?

L'accessoire primordial pour le pegging est le gode-ceinture. Comme il en faut pour tous les goûts, vous trouverez sur la boutique de nombreux modèles, formes et tailles.

Le gode-ceinture « classique »

Aussi appelé « harnais gode ceinture » ou « strap-on », ce sextoy va être enfilé comme un baudrier d'escalade. Il est, le plus souvent, réglable afin de pouvoir s'ajuster parfaitement à la taille de vos cuisses et de vos hanches. Ce réglage permet aussi de placer la base du dildo (qui servira à la pénétration) au niveau du clitoris pour encore plus de sensations grâce à la friction.

Trois types de godes-ceintures existent à ce jour : 

- Les godes-ceintures avec dildo intégré : pour ceux-là, vous ne pouvez pas détacher le dildo du gode-ceinture. Cela permet un plus grande stabilité mais ne vous permet pas de changer de dildo en fonction de vos envies.

La sélection Point Q : le gode-ceinture Ouch 

- Les godes-ceintures avec anneau fixateur : les plus universels, ces godes-ceintures permettent de fixer sur le harnais tous vos dildos à base large. Ils peuvent cependant être un peu moins stables que leurs comparses.

La sélection Point Q : le gode-ceinture Blush Novelties

- Les godes-ceintures Vac-U-Lock : développée par la marque américaine Doc Johnson, cette technique de fixation des dildos sur le gode-ceinture assure une stabilité et un maintien à toute épreuve. Cependant, il est plus compliqué de trouver des dildos compatibles en silicone et non-réalistes (et donc en accord avec les valeurs de Point Q!).

La sélection Point Q : le gode-ceinture Doc Johnson

Le gode-ceinture Share

Contrairement au gode-ceinture classique qui va s'harnacher à vos hanches, le gode-ceinture Share va tenir grâce à la force de vos muscles pelviens. Il est en effet pourvu de deux extrémités, une dédiée à la personne pénétrée et l'autre à la personne pénétrante.

Habituellement déconseillé aux novices (car cette multiplication de sensations peut être compliquée à gérer pour une première fois), il est parfait pour celleux qui veulent que tou·te·s les partenaires ressentent l'extase de la pénétration.

La sélection Point Q : le gode-ceinture Share Pipedream 

Quelques derniers conseils pratiques

Comme dit plus haut, le secret d'un pegging réussi, c'est le lâcher-prise. Tout d'abord parce qu'il va vous permettre d'être beaucoup plus à l'aise avec votre partenaire. Mais aussi parce que, dans le cas d'une pénétration anale, ce lâcher-prise va permettre une détente des muscles anaux et donc faciliter l'insertion du gode-ceinture

Pour préparer votre fondement à cette nouvelle expérience, n'hésitez pas à utiliser auparavant des sextoys pensés pour cela comme un chapelet en silicone ou un plug. Cela permettra d'aller au rythme de la personne pénétrée et de lui garantir une expérience réussie.

On ne le dira jamais assez : le lubrifiant est votre ami ! Vous allez utiliser un sextoy qui n'est pas pourvu d'un système de lubrification, il va donc ajouter un peu de glisse pour pallier à cela. Si vous avez choisi un gode-ceinture en silicone, n'utilisez pas de lubrifiant à base de silicone (qui pourra abîmer votre tout nouveau sextoy) et préférez un lubrifiant à base d'eau.

Enfin, comme pour chaque nouvelle expérience sexuelle, il vous faudra respecter et faire respecter votre consentement : vous avez le droit de ne pas vouloir vous essayer au pegging, même si votre partenaire en meurt d'envie; vous avez le droit de vouloir arrêter à n'importe quel moment et sans devoir vous justifier et enfin, vous pouvez choisir de ne pas renouveler l'expérience, même si « tout s'est bien passé la première fois ».

Quel que soit votre rôle ou votre envie, le sextoy et lea partenaire choisi·, le pegging est un beau moment de découverte et de communication et surtout une pratique bien pensée pour garder le désir « chevillé » au corps ;)

Commentaires

laisse ton commentaire

* Champ requis

Captcha
navigation